[email protected] (514) 447-6232 (Lajeunesse) | 514 856-9053 (Gouin) | 514-500-4956 (Villeray) | 514-500-4052 (Saint-Michel) | 514-500-5136 (Parc-Extension)

Ville en vert

Herbe à poux – Faites une bonne action !

C’est la saison de l’herbe à poux et plusieurs personnes commencent à bien le ressentir !

Vous avez pu en apprendre plus sur elle, dans l’article du mois dernier et particulièrement qu’il n’y a aucun risque à la toucher.

Arracher l’herbe à poux : un acte environnemental et social

Profitez de vos promenades et errances pour en arracher quelques-unes, car même si vous n’êtes pas personnellement allergique à l’herbe à poux, vous aiderez énormément de gens. Il faut savoir qu’au Québec, c’est une personne sur cinq qui souffre du rhume des foins, et le pollen pouvant voyager sur de grandes distances grâce aux vents, votre rayon de bonne action peut être très étendu !

Comment bien s’en débarrasser ?

Il faut l’arracher avec les racines, et si elles ne portent ni fleurs ni graines, elles peuvent être mises au compost de maison. On pourrait même appliquer la technique du compostage de surface avec celles-ci, si l’on s’assure que les racines ne puissent pas s’enraciner de nouveau, par exemple en les faisant sécher au soleil, sur une surface inerte (pierre, béton, asphalte, etc.) et une fois bien morte, la remettre ensuite sur la terre. Mais, il est préférable de mettre celles portant fleurs et graines aux ordures, car elles risquent de contaminer le compost et se reproduire encore plus facilement, ce qui réduirait à néant les efforts faits pour l’éliminer.

Lancez-vous dans cette aventure, pour le bien de tous, et même le vôtre puisque les effets bénéfiques du jardinage ne sont plus à prouver, et vous pourriez être surpris du côté zen que le désherbage procure !