[email protected] (514) 447-6232 (Lajeunesse) | 514 856-9053 (Gouin) | 514-500-4956 (Villeray) | 514-500-4052 (Saint-Michel) | 514-500-5136 (Parc-Extension)

Ville en vert

Retrouver le plaisir de manger sans culpabilité

Photo Fitness house

Manger de tout, sans culpabilité, tout en étant en parfaite santé, est-ce possible?

Et si je vous disais qu’il existe une approche saine et efficace pour maintenir un poids stable tout en améliorant votre bien-être physique et mental? Vous me direz probablement que vous avez déjà entendu ce discours toujours enchanteur, mais jamais véridique. Laissez-moi vous expliquer!

Depuis l’enfance, nous développons notre façon unique de nous alimenter. Plusieurs facteurs influencent nos habitudes alimentaires : la famille, les amis, la culture, la génétique et bien plus. S’alimenter devient un geste instinctif auquel nous portons souvent peu d’attention. Pour y faire un peu de ménage, je vous propose l’alimentation intuitive. C’est une approche qui vise à reconnaître et respecter les signaux de faim et de satiété que notre corps nous envoie. En d’autres mots, au lieu de compter ses calories, on mange lorsque la sensation de faim se fait sentir, par une baisse d’énergie ou des gargouillements, et on dépose notre fourchette lorsqu’on sent notre estomac confortablement rempli. Alors que cette technique est déjà acquise pour certains, elle peut signifier une reprogrammation totale pour d’autres.

Le nom de cette approche a vu le jour en 1995 dans un livre publié par deux nutritionnistes américaines, Evelyn Tribole et Elyse Resch, spécialisées dans le traitement des troubles alimentaires. Le concept a ensuite fait boule de neige.

Les deux collègues ont développé 10 principes dans le but de nous aider à mettre en pratique l’alimentation intuitive. Les voici :

1. Oublier les diètes amaigrissantes. Elles créent de faux espoirs en vous promettant une perte de poids rapide et facile, en plus de vous faire ressentir l’échec et la culpabilité lorsque le miracle ne se produit pas ou que vous n’arrivez plus à maintenir le poids atteint car la diète est trop restrictive.

2. Manger lorsqu’on commence à avoir faim. En ignorant ce signal, on risque de ressentir une envie incontrôlable de manger avec excès plus tard.

3. Se permettre de manger de tout, parce que la privation mène à la frustration, puis aux fringales pour la nourriture défendue. On oublie les interdits!

4. Cesser de catégoriser les aliments comme étant « bons » ou « mauvais ». En vérité, aucun aliment n’est parfait ou dangereux en soi. C’est en mangeant des quantités importantes régulièrement que des effets sur la santé se feront sentir.

5. Écouter sa sensation de satiété pour savoir quand cesser de manger. Il faut freiner l’envie de finir l’assiette si on se sent confortablement rempli.

6. Découvrir la satisfaction et le plaisir de manger. Pour vous exercer, achetez votre chocolat favori et dégustez-le. Concentrez-vous sur les textures, les odeurs et les saveurs.

7. Vivre ses émotions sans nécessairement utiliser la nourriture. Se soulager d’émotions désagréables ou célébrer un moment heureux avec notre aliment favori, nous le faisons tous. C’est lorsque cette habitude mène à manger au-delà de sa faim qu’un problème peut survenir.

8. Accepter son corps, tel qu’il est aujourd’hui.

9. Être actif physiquement, pour le plaisir de faire bouger son corps et non pour perdre du poids.

10. Prendre soin de sa santé : faire des choix alimentaires en lien avec le maintien d’une bonne santé tout en faisant plaisir à ses papilles gustatives.

Je vous propose de choisir deux ou trois principes qui vous semblent accessibles, et de les mettre en pratique dans votre quotidien. Une fois acquis, vous pourrez en ajouter d’autres dans le but d’intégrer l’alimentation intuitive à vos habitudes de vie.

Santé !


Valérie Durand, étudiante en diététique à l’Université McGill

Révisé par Geneviève Gagné Dt.P. nutritionniste

Références :

Tribole E. et Resch E. Intuitive Eating: http://www.intuitiveeating.org

Mathieu, J. (1er janvier 2009). What should you know about mindful and intuitive eating?. Journal of the American Dietetic Association, 109, 12, 1982-7.

Van, D. N., & Drinkwater, E. J. (1er janvier 2014). Relationships between intuitive eating and health indicators: literature review. Public Health Nutrition, 17, 8,

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.