[email protected] (514) 447-6232 (Lajeunesse) | 514 856-9053 (Gouin) | 514-500-4956 (Villeray) | 514-500-4052 (Saint-Michel) | 514-500-5136 (Parc-Extension)

Ville en vert

PBDE : des produits chimiques dans les meubles?!

pbde retardateur flamme
. 

Les PBDE servent à rendre ignifuges (c’est-à-dire moins inflammables, résistants au feu) divers produits de consommation. Ces produits sont des molécules contenant habituellement du chlore ou du brome. Lorsqu’ils sont chauffés, ils libèrent des produits (radicaux halogénés) qui permettent d’étouffer les flammes et donc d’empêcher leur propagation.  

Les produits ignifuges sont ajoutés à certains plastiques, à de l’équipement électrique et électronique, à des meubles rembourrés, à des textiles non destinés aux vêtements et à des produits en mousse. Dans ces produits, ils se libèrent lentement, de manière continue : lors de leur fabrication, de leur utilisation et après leur élimination. Ils deviennent alors une cause de maladies respiratoires chroniques chez les pompiers, et de nombreuses problématiques de santé.

Pourquoi utiliser ces produits chimiques dans nos meubles? 

Le rembourrage des canapés et matelas, sauf indication contraire, est fabriqué de mousse polyuréthane. Le polyuréthane est un dérivé du pétrole et donc hautement inflammable. Les canapés et matelas représentent la première source de combustible dans une maison. Pour réduire l’inflammabilité des meubles coussinées lors de l’exposition à des flammes, la règlementation de l’État de Californie, soit la plus sévère, est utilisée partout en Amérique du Nord. Cette règlementation requiert une résistance de la mousse à une exposition de 12 secondes à la flamme d’un briquet. 

La solution la plus économique pour les fabricants est de recourir à l’utilisation de produits chimiques retardateurs de flammes dans des produits pétroliers (comme la mousse polyuréthane). Ces produits sont cependant nocifs pour l’environnement et l’humain. Les PBDE (polybromodiphényléthers), produits les plus utilisés comme ignifugeants, s’accumulent dans les êtres vivants et seraient responsables de : 

  • Une baisse de la fertilité 
  • Une réduction du quotient intellectuel 
  • Des troubles d’hyperactivité 
  • Le cancer chez les rats 

On a retiré du marché le pentaPBDE (version de ces produits qui a été le plus couramment utilisée) lorsqu’on s’est rendu compte qu’il s’accumulait dans le corps. Le problème, c’est que les autres PBDE ont tendance à se décomposer en pentaPBDE puis persister dans l’environnement. L’ameublement tend à relâcher ces retardateurs de flammes dans la maison avec le temps. C’est dans la poussière que ces PBDE se retrouvent ; ne laissez pas bébé trainer dans la poussière et tentez de garder les surfaces exemptes de poussière lorsqu’il y rampe ! 

Ces produits permettent-ils d’éviter des incendies supplémentaires ? La question doit se poser, puisque la fumée qui s’en échappe contient bon nombre de produits chimiques toxiques et tue les victimes d’incendies bien avant les flammes. Cette même fumée est également une cause de maladies respiratoires chroniques chez les pompiers. 

Comment éviter ces produits chimiques? 

Il existe des solutions saines comme l’utilisation de produits naturels comme la laine et le latex pour la fabrication des matelas et canapés. Ces solutions sont un peu plus couteuses. Toutefois, leur durée de vie est plus longue. 

Lorsque vous changez votre ameublement, exigez du fabricant une déclaration certifiant l’absence de produit halogéné. Certains fabricants, comme OBASAN ou IKEA, ont retiré ces retardateurs de flammes de leurs produits. La première option est d’éviter les produits à base de pétrole et d’opter pour une solution plus durable et saine. 


Ressources :