[email protected] (514) 447-6232 (Lajeunesse) | 514 856-9053 (Gouin) | 514-500-4956 (Villeray) | 514-500-4052 (Saint-Michel) | 514-500-5136 (Parc-Extension)

Ville en vert

Les sacs plastiques « biodégradables »

De plus en plus de citoyennes et citoyens se sensibilisent à l’impact écologique des produits de consommation qu’ils achètent et de leurs emballages. Parmi ces derniers, les plastiques biodégradables et oxo-biodégradables. La mention biodégradable est souvent associée à un avantage écologique bien que ce ne soit pas nécessairement le cas.

Que signifie biodégradable ?

Biodégradable se dit d’une substance ou d’un matériau qui se décompose en éléments divers sous l’action d’organismes vivants. Il s’agit donc d’une matière qui va se dégrader naturellement sous l’action de micro-organismes (champignons, bactéries, etc.). Toutefois, aucune échelle de temps n’est associée à la biodégradabilité. Presque tous les matériaux se biodégraderont éventuellement. La durée du processus de biodégradation dépend grandement de son environnement et plus particulièrement de l’humidité et de la température. C’est la raison pour laquelle dire d’un plastique qu’il est biodégradable sans en contextualiser les conditions est trompeur pour les consommatrices et les consommateurs. Il serait donc possible, bien que réducteur, de dire qu’un sac plastique conventionnel, bien qu’il mette 500 ans à se décomposer, va bel et bien se « biodégrader ».

Il est aussi important de mentionner que le terme biodégradable ne fait pas mention de la toxicité des molécules décomposées. Un produit à base de plantes pourra se décomposer en matières naturelles et non toxiques. Néanmoins, beaucoup de matières (même biodégradables) vont se décomposer en laissant derrière elles des produits chimiques toxiques.

La mention biodégradable n’est donc pas synonyme d’écologique.                                                                                                    

Qu’en est-il de la mention oxo-biodégradable ?

Bien que souvent confondu avec du plastique biodégradable, le plastique oxo-biodégradable ou oxo-dégradable appartient à une autre catégorie de plastiques.

Il s’agit d’un plastique conventionnel mélangé avec un additif qui accélère sa dégradation sous l’effet de la lumière et de la chaleur. Les plastiques oxo-biodégradables vont donc se décomposer en petits morceaux rapidement (les microplastiques) mais ne vont pas se fragmenter à l’échelle moléculaire, laissant ainsi des microparticules plastiques dans l’environnement. Bien que le plastique ne soit plus visible à l’œil nu, ces particules invisibles vont entrer dans les sols et dans les eaux jusqu’à ce qu’ils soient entièrement dégradés.

Le plastique oxo-biodégradable est donc d’autant plus trompeur, sa décomposition rapide n’en diminuant pas la nocivité, au contraire.

Quelques pistes de consommation responsable

Tout d’abord, vous pouvez vous fier aux labels reconnus officiellement au Canada. En ce qui concerne les produits biodégradables, c’est le label Écologo qui pourra en certifier. Toute autre mention biodégradable ou design « vert » n’ont aucune valeur.

En plus d’assurer la biodégradabilité d’un produit, il se soucie aussi de la toxicité des substances. Pour en savoir plus sur les labels reconnus officiellement au Canada, rendez-vous sur le site du gouvernement!

Finalement, le meilleur déchet est celui qui n’est pas produit! Optez le plus que possible pour des biens réutilisables (sacs, contenants, etc.). Si le sujet vous intéresse et que vous voulez en savoir plus sur d’autres matériaux à la réputation écologique parfois trompeuse, renseignez-vous sur le bambou par ici!

Sources :