[email protected] (514) 447-6232 (Lajeunesse) | 514 856-9053 (Gouin) | 514-500-4956 (Villeray) | 514-500-4052 (Saint-Michel) | 514-500-5136 (Parc-Extension)

Ville en vert

La consommation responsable : pour aller plus loin.

Article rédigé par Lucie, notre chef d’orchestre lorsqu’il s’agit d’offrir des ateliers gratuits en collaboration avec les partenaires de l’outil-O-thèque. Elle œuvre au quotidien pour la transmission du savoir, c’est donc tout naturellement qu’elle rejoint les rangs de l’équipe de rédaction pour vous offrir des articles sur la consommation responsable.  Belle lecture 😉 

  

Les articles précédents, ici et ici, nous donnaient des tips simples et réalisables au quotidien pour améliorer son empreinte environnementale et adopter un comportement plus responsable. L’idée est encore une fois de faire des mini step vers une consommation plus responsable sans se sentir assommer de reproches, ni de culpabiliser de ses habitudes… Chacun va à son rythme! 

Dans cet article nous verrons comment il est possible de pousser sa consommation responsable encore plus loin avec des informations qui, bien qu’évidentes, sont toujours bonne à (re)découvrir. 

Éviter des aliments ultra transformés. Avec notre rythme de vie, le manque de temps pour cuisiner, l’industrie alimentaire en a profité pour mettre davantage de produits ultra-transformés dans nos assiettes. Ces produits sont malheureusement souvent plus riches en sodium, en sucre, en gras saturés, en additifs alimentaires, de moins bonne qualité et moins nutritifs que les produits non ou moins transformés. Ainsi, ces aliments ultra-transformés augmentent le risque de maladies (diabètes, cancer, hypertension, maladies cardiovasculaires). Les adultes qui consomment la plus grande quantité d’aliments ultra transformés ont un risque plus élevé de 31% de souffrir d’obésité, de 37% d’être atteint de diabète, et de 60% d’hypertension artérielle. Il y a donc tout intérêt à limiter notre consommation de produits ultra-transformés.  

Repas surgelés, boissons sucrée, barres tendres, apprendre à repérer et comprendre les aliments transformés et leur classification Nova pour être plus alertes est un bon début. En plus, ces aliments sont souvent suremballés et donc leur production a un impact direct sur l’environnement. 

Réduire sa consommation de viande. Et oui, évidemment réduire sa consommation de viande permettrait de réduire les gaz à effet de serre liés à sa production, de diminuer la déforestation nécessaire pour les élevages et de ce fait réduire notre impact négatif sur la biodiversité. La production mondiale de viande a été multipliée par quatre ces cinquante dernières années pour passer de 75 millions de tonnes à 300 millions de tonnes. La consommation moyenne annuelle d’un citoyen étant de 76kg de viande dans un pays industrialisé.  

A-t-on vraiment besoin de manger autant de viande? Alors, non on ne te demande pas de devenir végétarien du jour au lendemain, mais peut-être qu’adopter une alimentation flexitarienne est une option plus facile à considérer. Être flexitarien – ne, c’est adopter une alimentation principalement à base de plantes tout en consommant des produits d’origine animale mais avec modération.  

Maintenant que tu es outillé et informé sur toutes les possibilités qui s’offre à toi pour adopter une consommation plus responsable, tu peux en parler autour de toi, à ta vieille tante et motiver ton entourage à adopter des gestes simples qui aideront à préserver notre belle planète! 

Sources : 

Québec santé, aliment hautement transformés https://www.quebec.ca/sante/alimentation/saines-habitudes-alimentaires/aliments-hautement-transformes  

Journal de Montreal, Comprendre les aliments transformés https://www.journaldemontreal.com/2020/10/13/comprendre-les-aliments-transformes  

Aliments ultra-transformés , les reconnaître et découvrir des alternatives https://fondationolo.ca/blogue/alimentation/aliments-ultra-transformes-les-reconnaitre/  

Le Devoir, manger moins de viande pour lutter contre les changements climatiques https://www.ledevoir.com/societe/environnement/538760/la-lutte-contre-les-changements-climatiques-passe-par-une-reduction-de-la-consommation-de-viande  

Agence science presse, Manger moins de viande pour sauver le climat? Quelques bémoles https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/detecteur-rumeurs/2021/01/29/manger-moins-viande-pour-sauver-climat-priorite-quelques  

Noovo Moi, Être flexitarien ou adopter le végétarisme… tout en étant flexible , https://www.noovomoi.ca/cuisiner/trucs-et-inspirations/article.flexitarisme.1.10604608.html  

Des astuces pour moins gaspiller sans culpabiliser !

Article rédigé par Lucie, notre chef d’orchestre lorsqu’il s’agit d’offrir des ateliers gratuits en collaboration avec les partenaires de l’outil-O-thèque. Elle œuvre au quotidien pour la transmission du savoir, c’est donc tout naturellement qu’elle rejoint les rangs de l’équipe de rédaction pour vous offrir des articles sur la consommation responsable.  Belle lecture 😉 

  

Dans mon dernier article, nous avons passé en revue les différents enjeux du gaspillage alimentaire tant sur le plan environnemental, social, qu’économique. Après un bon gros comprimé de Xanax pour digérer ces chiffres toujours plus culpabilisants, tu dois te dire, c’est bien beau, mais par où commencer pour avoir une consommation plus responsable?  Pas de panique, il existe de multiples astuces et actions individuelles faciles à mener afin de diminuer son gaspillage alimentaire et son empreinte environnementale. J’en dresse ici une liste non exhaustive : 

Acheter local et de saison. Acheter des produits locaux pour réduire son empreinte environnementale et le transport des aliments, pour favoriser les commerces locaux et les fruits et légumes de saison. Pour cela, il existe des calendriers des fruits et légumes pour mieux comprendre ce qui est cultivé ici et à quelle période de l’année. Et si tu es tanné des fruits et légumes disponibles en hiver, pense à congeler tes fruits d’été préférés pour les consommer toute l’année.  

Favoriser les produits bio dont la certification écoresponsable est vérifiée et fiable. Ces standards de certifications offrent des produits dont la production est respectueuse de l’environnement et de notre santé, c’est-à-dire issue d’une agriculture saine, sans pesticide, fertilisant, ou semence génétiquement modifiée. Vous pouvez reconnaître un produit bio, car il dispose d’une mention ou d’un logo spécifique.   

Diminuer le gaspillage. Tout d’abord, avant de faire les courses, prends le temps de faire l’inventaire de ton frigo, de planifier tes repas de la semaine et fait ton épicerie avec une liste afin d’éviter les achats superflus. Acheter des produits en vracs te permettra d’acheter dans les bonnes quantités et de diminuer la consommation d’emballage le plus possible.   

Afin de ne pas gâcher, pense à réduire tes portions quitte à te resservir plusieurs fois. Tu peux aussi, quand tu cuisines, utiliser le produit dans son intégralité; il existe moult façons d’utiliser nos restes. Les fanes de radis, navets ou carottes peuvent être utilisés pour faire du pesto. Les pelures de légumes pour vous servir à réaliser un bon bouillon. Les graines de courge peuvent être grillées et dégustées et les coquilles d’œufs servir d’engrais.  

Si tu cuisines de trop grandes quantités, pense à congeler tes plats et aliments, car presque tout se congèle pour se déguster plus tard sans perdre son contenu nutritif. Tu peux aussi, selon l’aliment, le mettre en conserve ou le déshydrater. Enfin, si tu as les yeux plus gros que la panse au restaurant, récupère ton « doggy bag » pour ton lunch du lendemain! 

Le partage pour une consommation plus responsable. Afin de produire et de consommer local, tu peux également participer à des jardins communautaires afin d’avoir accès à une petite parcelle de culture, un jardinet que tu peux cultiver de façon autonome ou en groupe. Ainsi tu consommeras toujours local et de saison. Si cela t’intéresse, tu peux déjà rechercher un jardin communautaire à Montréal.  

Lorsque tu as cuisiné en trop grande quantité tu peux également déposer tes mets dans un frigidaire communautaire ou y avoir accès au besoin. 

Enfin, n’hésite pas à partager tes bons plans autour de toi! Si tu souhaites te lancer dans le  « dumpster diving »  ou si tu recherches des applications anti-gaspillages, partage tes sources à ton entourage. 

En bref, il y a plein de façons d’avoir une consommation plus responsable, il suffit de choisir l’option qui te convient le mieux à toi, celle que tu es la plus à l’aise d’intégrer dans ton quotidien, pour le reste “no judgement”! 

Pour la suite et fin de ma série, c’est ici.

Sources :  

Equiterre https://www.equiterre.org/geste/gaspillage-alimentaire-non-merci 

Equiterre, Calendrier des fruits et légumes de saison https://www.equiterre.org/sites/fichiers/calendrier-des-disponibilites-des-fruits-et-legumes_0.pdf  

Equiterre, certification bio https://www.equiterre.org/node/16446  

Le Réseau des fermiers de familles et les paniers bio, Réseau des fermiers de famille 

Sauve ta bouffe, Guide de la congélation https://sauvetabouffe.org/conseilspratiques/congelation-les-legumes-aussi-hibernent-en-hiver/  

Guide du déshydrateur, https://deshydrateur.org/recette-avec-deshydrateur/ 

Recette du Québec, https://www.recettes.qc.ca/dossiers/thematiques-culinaires/dossier/les-conserves-78  

Québec santé, aliment hautement transformés https://www.quebec.ca/sante/alimentation/saines-habitudes-alimentaires/aliments-hautement-transformes  

Journal de Montreal, Comprendre les aliments transformés https://www.journaldemontreal.com/2020/10/13/comprendre-les-aliments-transformes  

Aliments ultra-transformés , les reconnaître et découvrir des alternatives https://fondationolo.ca/blogue/alimentation/aliments-ultra-transformes-les-reconnaitre/  

Le Devoir, manger moins de viande pour lutter contre les changements climatiques https://www.ledevoir.com/societe/environnement/538760/la-lutte-contre-les-changements-climatiques-passe-par-une-reduction-de-la-consommation-de-viande  

Agence science presse, Manger moins de viande pour sauver le climat? Quelques bémoles https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/detecteur-rumeurs/2021/01/29/manger-moins-viande-pour-sauver-climat-priorite-quelques  

Noovo Moi, Être flexitarien ou adopter le végétarisme… tout en étant flexible , https://www.noovomoi.ca/cuisiner/trucs-et-inspirations/article.flexitarisme.1.10604608.html  

Cultive ta ville, les jardins communautaires https://cultivetaville.com/encyclopedie/jardiner-quebec/jardins-communautaires/  

Site de la ville de Montréal pour chercher des jardins communautaires , https://montreal.ca/lieux?mtl_content.lieux.installation.code=JACO&orderBy=dc_title  

Alternative Montréal, Cartographie  de dumpster diving au Québec https://www.alternativemontreal.org/dumpster/  

Sauve ta bouffe, Répertoire des frigidaires communautaires https://sauvetabouffe.org/boite-a-outils/repertoire-des-frigos-communautaires-du-quebec/  

Vide Frigo, 5 applications pour lutter contre le gaspillage alimentaire https://videfrigo.com/5-applications-contre-le-gaspillage-alimentaire/