[email protected] (514) 447-6232 (Lajeunesse) | 514 856-9053 (Gouin) | 514-500-4956 (Villeray) | 514-500-4052 (Saint-Michel) | 514-500-5136 (Parc-Extension)

Ville en vert

Réduire pendant le temps des fêtes, pour le portefeuille et la planète

Rédigé par Justin Laperrière

Je pense que tout le monde sait que Noël est une fête qui pèse lourd sur l’environnement et sur le portefeuille. Montagne de cadeaux, nourriture à n’en plus finir ou encore, voyage à l’autre bout du monde pour profiter du soleil. Dans les lignes suivantes, je souhaite vous présenter quelques trucs que je pratique pour réduire mon impact environnemental durant le temps des fêtes et pour éviter de fouiller trop profondément dans mon portefeuille.

Cadeaux

J’utilise de vieux bouts de tissus pour la majorité de mes emballages cadeaux. En plus d’être original, je peux les réutiliser année après année, ou les donner au suivant pour que le récipiendaire d’un de mes présents fasse de même. Si vous n’en avez pas sous la main, allez voir dans une friperie.

Si j’ai à me servir de sacs cadeaux, je leur fais attention afin de m’assurer qu’ils puissent avoir plus d’une seule vie utile.

Au niveau des cadeaux, je privilégie l’achat de produits québécois. Lorsque ce n’est pas possible, je me pose les questions suivantes : est-ce que la personne veut le cadeau ? Est-ce que le cadeau est utile et va durer longtemps ? Est-ce qu’il est possible de trouver ce cadeau de seconde main ?

Habits de lumières

Est-ce que vous êtes embarqué dans la mode des « ugly sweater » ? Moi oui. Cela dit, j’en ai seulement un que je mets à quelques reprises pendant le temps des fêtes. Si je voulais en avoir un nouveau, je l’échangerais contre celui que j’ai en ce moment !

Soupers de fête

Je cuisine le plus possible mes plats de Noël. En plus de me mettre dans l’humeur du temps des fêtes, il s’agit d’un des meilleurs moments pour montrer mes talents de « home Cook » à ma famille et mes amis.

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé, comme moi, d’avoir un peu (ou beaucoup) trop de nourriture lors de vos soupers du temps des fêtes ? Si je reçois, je m’assure de proposer à mes convives de rapporter un peu du festin pour le lendemain, afin d’éviter les chances qu’il y ait de la nourriture qui se perde.

Voyages

Bon, nous sommes arrivés à la fameuse situation du voyage dans le sud pendant le congé des fêtes. Est-ce qu’il faut nécessairement s’en empêcher complètement ? Non. Il m’est arrivé une fois d’aller au Costa Rica juste après le Nouvel An. Cela dit, il faut faire attention avec la fréquence de nos voyages. Le transport aérien pèse lourd sur l’environnement. Au lieu de faire souvent des petits voyages, il est préférable d’en faire un plus long. Quoi faire les années où on reste au Québec ? Notre province regorge de belles activités hivernales.

Sapin

Pour le sapin de Noël, je ne suis pas le meilleur exemple à suivre, parce que je n’ai pas de sapin ! Voici l’arrangement de mon dernier « sapin » de Noël. Ce n’est pas un beau roi des forêts, mais ce n’est pas dispendieux et ça fait le travail de donner un peu de couleur !

Psst. Saviez-vous que vous pouvez garder cette plante plus longtemps que pendant le temps des fêtes ? La voici 1 an plus tard ! Elle a perdu un peu de ses couleurs, mais elle apporte quand même de la vie dans mon appartement.

Comme beaucoup d’entre vous désirent avoir un sapin dans votre domicile, quel est le meilleur choix ? Bien entendu, le sapin naturel est plus écologique que l’artificiel. En plus d’avoir absorbé une bonne dose de CO2 pendant sa croissance, il dégage des effluves particulièrement agréables dans le domicile. Par ailleurs, c’est bien plus facile de recycler les sapins naturels. Lorsque la période des fêtes est terminée, il faut simplement le déposer sur le bord de la rue pour la collecte spéciale des arbres de Noël. En outre, si un artiste sommeille en vous, vous pouvez créer votre propre sapin à partir de bois, de vieux cintres ou de guirlandes et lumières. Les possibilités sont multiples !

Conserver ses décorations

Le dernier élément que je souhaite inclure dans ces lignes est lié au rangement. Si vous avez, des morceaux de linge, des plats de présentations, des couverts de Noël, des lumières, des guirlandes, des sacs cadeaux, il est important d’avoir un système efficace de rangement, afin d’éviter l’achat de doublon. Personnellement, je n’ai pas beaucoup d’objets de Noël. Pour moi, c’est assez facile de tout ranger dans un seul tiroir. Cependant, si j’avais plein d’articles que je ne sortirais que pendant les fêtes, je m’arrangerais pour faire comme mes parents et garder tout dans un seul bac afin de facilement me retrouver l’an prochain.

Joyeux temps des fêtes !

Sources :

Radio-Canada (2019). Quelques pistes vers un Noël écoresponsable, [En ligne]. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1137714/empreinte-ecologique-noel-ecologique-responsable-decroissance-archives Ville de Montréal (2021). Connaitre les modalités de la collecte des arbres de Noël, [En ligne]. https://montreal.ca/demarches/connaitre-les-modalites-de-la-collecte-des-arbres-de-noel

Une cuisine plus écologique

Réduire son impact, ça commence dans son assiette et la cuisine. Voici 3 articles pour faire la lumière sur ce sujet sensible.

🍽  Quelles alternatives à la viande ? 🍽 

🗑️ Réduire le gaspillage alimentaire en temps de COVID-19 🗑️ 

👨‍🍳 Nos astuces pour une cuisine plus écologique 👨‍🍳

Besoin d’inspirations pour vos recettes ? L’incontournable Ricardo vous offre des recettes sans viande et avec beaucoup de goût !